Depuis l’entrée en vigueur de la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE) en 1972, le régime d’autorisation environnementale n’avait pas fait l’objet de modifications en profondeur, c’est pourquoi une réflexion sur la modernisation de ce régime a débuté il y a déjà plusieurs années. Au printemps 2018, des projets de règlements ont été présentés par le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) pour consultation publique en vue d’une entrée en vigueur initialement prévue le 1er décembre 2018.

L’objectif de cet important travail de réflexion était d’instaurer un régime d’autorisation plus simple, plus clair et plus prévisible. Toutefois, suite au dépôt de nombreux mémoires demandant de poursuivre et d’approfondir le travail de rédaction des nouveaux règlements, leur entrée en vigueur a été reportée. Afin d’appuyer la suite de ce travail, des tables de cocréation sectorielles ont été mises sur pied, auxquelles sont conviés les partenaires du milieu. Viridis environnement, le leader québécois en recyclage agricole de matières résiduelles fertilisantes, assure une participation régulière à ces tables de cocréation afin de faire profiter son expérience et son savoir-faire à l’avancement de la législation québécoise.

 

Viridis est une entreprise spécialisée en gestion de matières résiduelles fertilisantes, organiques ou minérales. Elle offre un service sur mesure ou clé en main, allant du transport au recyclage des matières, selon des principes de conformité environnementale, de contrôle des coûts et de respect des règles de l’art en agronomie.