Contrat majeur avec Agropur

Contrat majeur avec Agropur

En juin dernier, Viridis environnement a signé un contrat majeur avec la deuxième plus grande coopérative agroalimentaire du Canada. En effet, forte de ses 7 G$ de chiffre d’affaires, Agropur se classe tout de suite après la COOP fédérée (dont la division agricole est devenue Sollio Agriculture), l’une des plus importantes coopératives agroalimentaires au monde.

L’essentiel du contrat vise la prise en charge de toutes les matières résiduelles fertilisantes produites par l’ensemble de ses usines du Québec. D’ailleurs, Viridis examine actuellement certaines usines situées dans d’autres provinces afin d’évaluer l’expansion de son expertise à l’extérieur du Québec.

L’une des nouveautés de ce contrat est l’entrée de Viridis dans le marché de l’alimentation animale en étant responsable de ce volet et ce, en surcroît du recyclage de MRF. La gestion d’un tel compte comporte une grande complexité. Conséquemment, de l’innovation sera requise et un suivi serré de plusieurs opérations devra faire l’objet d’une attention particulière.

Il s’agit là d’un grand pas de plus vers la croissance de l’entreprise dont l’ambition est de devenir un fournisseur de classe nationale pour servir des clients d’une telle importance. Merci Agropur pour la confiance témoignée à Viridis environnement.

Nouveau service de vidange des étangs municipaux

Nouveau service de vidange des étangs municipaux

Viridis environnement propose maintenant des solutions efficaces et adaptées aux besoins des municipalités et ce, avec son nouveau service « clés en main » de pompage et de recyclage des boues accumulées aux stations d’épuration des eaux usées. Cette nouvelle division de vidange des étangs aérés ou à parois verticales a fait l’acquisition de deux dragues spécialisées.

D’une part, une petite drague permet de viser le marché des petits étangs et celui des étangs à parois verticales. Celle-ci est manipulée à l’aide d’une pelle mécanique et d’un mât permettant de bien cibler les zones d’accumulation des boues dans le bassin. D’autre part, la grosse drague, montée sur des câbles et télécommandée de la rive, permet de faire de plus importants travaux de dragage, et ce, sur des étangs de grande envergure. Dans les deux cas, les boues sont dirigées vers un dégrilleur pour l’enlèvement des corps étrangers pour ensuite être pompées dans des citernes. Les boues ainsi recyclées sans déshydratation sont envoyées directement pour valorisation en champs agricoles ou vers les fosses.

L’avantage pour une municipalité d’utiliser ce service est qu’elle n’a pas besoin d’infrastructure supplémentaire pour l’entreposage des boues à long terme contribuant ainsi à une réduction des coûts totaux, une optimisation de la quantité de boue vidangée et une synchronisation des épandages directs avec les entreprises agricoles favorisant de la sorte le recyclage local.

Jusqu’à présent, quelques travaux ont été effectués à l’aide de ce nouveau matériel. À cet égard, Viridis n’a reçu que de bons commentaires de la part des directeurs généraux des municipalités concernées mentionnant entre autres que l’équipe offre un service professionnel, efficace et courtois. Souhaitons que ces bons commentaires soient entendus par d’autres municipalités afin qu’elles puissent tirer profit des services offerts par cette nouvelle division.

Gala Demain la forêt au bénéfice d’une initiative de verdissement

Gala Demain la forêt au bénéfice d’une initiative de verdissement

Viridis environnement se réjouit d’avoir été le partenaire présentateur de ce spectacle au profit du programme de plantation Demain la forêt qui a eu lieu le 6 juin dernier au Capitole de Québec. Animé par Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques, ce gala mettait en scène Louis-José Houde, Les Cowboys Fringants, Natasha Kanapé Fontaine et Tire le coyote. La totalité des fonds amassés lors de cette soirée unique sera réinvestie dans des plantations d’arbres à Québec et bénéficiera directement à la communauté ainsi qu’aux organisations locales. Viridis environnement s’est également engagée à verser 10 000 $ à cette campagne de financement et à participer à une plantation dédiée et ce, grâce à l’appui financier de son Fonds vert. Ce geste se veut une continuité de la mission de l’entreprise qui est de recycler des matières résiduelles en les réutilisant pour nourrir le sol et les plantes, retournant ainsi à la Terre ce qui provient de la Terre. Rappelons que Demain la forêt est une initiative soutenue par la Fondation Cowboys Fringants, opérée par le Jour de la Terre, en collaboration avec la Fondation David Suzuki et La Tribu.
Un nouveau site Web et une infolettre pour Viridis

Un nouveau site Web et une infolettre pour Viridis

Viridis environnement a fait peau neuve le printemps dernier avec un tout nouveau site Web adapté tant à l’ordinateur, à la tablette qu’au téléphone intelligent. Disponible à l’adresse www.viridis-env.com, cette plateforme revampée offre un accès plus simple, efficace et intuitif à ses internautes. Un menu principal permet de naviguer, quel que soit l’endroit, vers sept rubriques principales. De plus, une barre d’outils de médias sociaux est ajoutée aux différentes pages pour faciliter le partage, augmenter la popularité sur le site et améliorer le référencement. L’objectif est de faire connaître les produits et services de l’entreprise auprès des exploitations agricoles, partenaires essentiels dans la réutilisation des MRF, mais également auprès de municipalités et d’industries qui en sont les génératrices. C’est en songeant à cette offre évolutive de produits et services et à ces clientèles spécifiques que l’arborescence du site a été repensée.

En plus de son nouveau site Internet, Viridis environnement lance son infolettre trimestrielle qui permettra à ses clients, ses partenaires et ses collaborateurs de demeurer à l’affût des derrières actualités concernant les projets en cours et futurs ainsi que d’autres informations reliées. Pour s’abonner, il s’agit d’entrer ses coordonnées à l’endroit indiqué sur la page d’accueil du site Web de Viridis et de cliquer sur « Abonnez-vous à l’infolettre ».

Projet de recherche pour l’afforestation des haldes minières d’amiante

Projet de recherche pour l’afforestation des haldes minières d’amiante

Le programme d’afforestation des haldes minières de la mine Black Lake de Thetford Mines est dans sa 3e année. Visant à trouver les méthodes propices à la croissance d’arbres dans un milieu particulièrement hostile (substrat grossier, vent, etc.), le projet a déjà permis d’identifier des facteurs favorables à l’implantation de certaines espèces, tout en démontrant que le potentiel de croissance pour d’autres est jugé trop faible pour espérer à terme l’établissement d’un couvert forestier.

Financé  à hauteur de 250 000 $ par le Fonds vert et le Fonds de recherche du Québec – Nature et technologies (FRQNT), le Programme de recherche en partenariat sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre permettra à Viridis de développer des méthodes lors de son projet de revégétalisation. Ces dernières permettront notamment au partenaire Granilake de compléter son plan de restauration. Ce projet de recherche sera achevé à l’automne  2020, mais les plantations feront l’objet d’un suivi bien au-delà de cette date.

Présence de Viridis au Congrès de l’Acfas

Présence de Viridis au Congrès de l’Acfas

Viridis environnement était l’un des fiers partenaires du 87e Congrès de l’Acfas qui s’est tenu à Gatineau les 27 et 28 mai 2019 sous le thème « Une économie écologique pour le Québec : comment opérationnaliser une nécessaire transition ». Ce dernier était organisé par Jérôme Dupras et Alejandra Zaga Mendez, chercheurs à l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

Rappelons que l’Association francophone pour le savoir (Acfas), créée en 1923, s’applique à promouvoir l’activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, elle regroupe quelque 5000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.  

Trois thèmes spécifiques ont été abordés :  

  1. Les impacts des changements climatiques sur les systèmes socioécologiques.
  2. Les outils économiques, les politiques publiques et les solutions alternatives.
  3. Les modèles de gouvernance et les institutions permettant une gestion adaptative.

Simon Naylor et Sophie St-Louis, respectivement vice-président administration et développement et directrice conformité et optimisation des processus chez Viridis environnement, ont participé à cet événement en tant que partenaires et congressistes. En outre, Simon Naylor a prononcé une allocution rappelant entre autres la place de l’industrie privée à caractère environnemental dans le dialogue concernant la préservation de la santé de notre environnement. Il s’est aussi dit ravi de constater les recherches collaboratives entre les sciences pures et sociales qui prennent en compte l’aspect économique.

 

Viridis est une entreprise spécialisée en gestion de matières résiduelles fertilisantes, organiques ou minérales. Elle offre un service sur mesure ou clé en main, allant du transport au recyclage des matières, selon des principes de conformité environnementale, de contrôle des coûts et de respect des règles de l’art en agronomie.