Viridis environnement était l’un des fiers partenaires du 87e Congrès de l’Acfas qui s’est tenu à Gatineau les 27 et 28 mai 2019 sous le thème « Une économie écologique pour le Québec : comment opérationnaliser une nécessaire transition ». Ce dernier était organisé par Jérôme Dupras et Alejandra Zaga Mendez, chercheurs à l’Université du Québec en Outaouais (UQO).

Rappelons que l’Association francophone pour le savoir (Acfas), créée en 1923, s’applique à promouvoir l’activité scientifique, à stimuler la recherche et à favoriser la diffusion du savoir. Établie au Québec, elle regroupe quelque 5000 scientifiques de tous les secteurs de la connaissance.  

Trois thèmes spécifiques ont été abordés :  

  1. Les impacts des changements climatiques sur les systèmes socioécologiques.
  2. Les outils économiques, les politiques publiques et les solutions alternatives.
  3. Les modèles de gouvernance et les institutions permettant une gestion adaptative.

Simon Naylor et Sophie St-Louis, respectivement vice-président administration et développement et directrice conformité et optimisation des processus chez Viridis environnement, ont participé à cet événement en tant que partenaires et congressistes. En outre, Simon Naylor a prononcé une allocution rappelant entre autres la place de l’industrie privée à caractère environnemental dans le dialogue concernant la préservation de la santé de notre environnement. Il s’est aussi dit ravi de constater les recherches collaboratives entre les sciences pures et sociales qui prennent en compte l’aspect économique.

 

Viridis est une entreprise spécialisée en gestion de matières résiduelles fertilisantes, organiques ou minérales. Elle offre un service sur mesure ou clé en main, allant du transport au recyclage des matières, selon des principes de conformité environnementale, de contrôle des coûts et de respect des règles de l’art en agronomie.