C’est depuis 2011 que les professionnels de Viridis Environnement travaillent d’arrache-pied au site minier Lac d’Amiante à Black Lake au Québec. Ils y sont intervenus afin de développer des techniques efficaces de reconstruction des sols et de phytorestauration des haldes à résidus miniers de chrysotile. Au terme de plusieurs essais de mélanges de boues de désencrage et de boues municipales, Viridis a réussi son pari! Elle y a implanté des herbacées vigoureuses, sans déséquilibre nutritionnel ni toxicité en métaux lourds.

Les connaissances acquises par Viridis depuis 2011 ainsi que celles dans le cadre du partenariat récent avec le Centre d’étude de la forêt, nous permettent aujourd’hui de dire que nous en sommes aux stades de perfectionnement des techniques de phytorestauration et d’afforestation (p. ex. : mélanges de MRF, types de préparation de terrain, espèces d’arbres à privilégier), lesquelles maximiseront les gains en biomasse et par conséquent le stockage de CO2. Elles favorisent également la stabilisation des sols et des contenus de carbone qu’ils contiennent.

Ce projet de réhabilitation d’un site dégradé permettra la séquestration de quantités appréciables de CO2 dans la biomasse arborée ainsi que la stabilisation du carbone dans les sols. Ce carbone serait autrement potentiellement perdu dans l’atmosphère, sous forme de gaz à effet de serre, si les MRF utilisées pour reconstruire les sols étaient plutôt enfouies ou incinérées. Cette recherche permettra aussi de mesurer précisément la quantité de carbone pouvant être retenue par le système. De plus, l’afforestation permettra de donner un regain économique à des sites fortement dégradés.

 

Viridis est une entreprise spécialisée en gestion de matières résiduelles fertilisantes, organiques ou minérales. Elle offre un service sur mesure ou clé en main, allant du transport au recyclage des matières, selon des principes de conformité environnementale, de contrôle des coûts et de respect des règles de l’art en agronomie.