Le Fonds Vert CMI mis à profit pour financer un projet de protection d’un cours d’eau

Juin 2011, Sainte-Françoise-de-Lotbinière – Environ 150 chênes et pins rouges ont été plantés dans le cadre d’un projet d’implantation d’une haie brise-vent le long du sentier multifonctionnel Georges Hamel, situé dans le bassin versant de la Petite rivière du Chêne, au Centre-du-Québec. L’appui du Fonds vert CMI » janvier 2011] a été requis pour l’achat des arbres et de biodisques, des paillis préformés faits de fibres de noix de coco biodégradables. Ces disques, placés à la base des arbres lors de la plantation, les protègent des végétaux envahissants durant leur phase d’établissement.

L’instigateur du projet est Mario Lyonnais, producteur laitier et maire de la municipalité de Sainte-Françoise depuis 14 ans. Le projet a été organisé en collaboration avec le comité ZIP (Zone d’intervention prioritaire) Les Deux Rives, qui a été chargé de l’approvisionnement du matériel et a apporté son appui technique. Un groupe d’étudiants de l’École St-Martin, de Laval, a fourni la précieuse main-d’œuvre lors d’une des Visites de fermes éducatives, organisées par la municipalité.

Selon le comité ZIP Les Deux Rives, un organisme à but non-lucratif qui vise la protection et la mise en valeur du fleuve Saint-Laurent, on retrouve dans le bassin de la Petite rivière du Chêne des cours d’eau parmi les plus dégradés du Québec. Huit sites sur dix sont jugés prioritaires, en termes d’intervention, dans la portion aval du bassin de la Petite rivière du Chêne. Le projet de plantation de la haie brise-vent s’inscrit donc dans un objectif plus large visant à améliorer la qualité de l’eau et à préserver les fonctions écosystémiques du territoire hydrologique.

Le sentier multifonctionnel Georges Hamel est nommé en hommage au célèbre chanteur country, natif de Sainte-Françoise.

Photo : Courtoisie Mario Lyonnais (au centre), entouré des étudiants de l’École St-Martin, de Laval, venus participer à un projet de plantation d’arbres à Sainte-Françoise.

 

Viridis est une entreprise spécialisée en gestion de matières résiduelles fertilisantes, organiques ou minérales. Elle offre un service sur mesure ou clé en main, allant du transport au recyclage des matières, selon des principes de conformité environnementale, de contrôle des coûts et de respect des règles de l’art en agronomie.